E-mailing du 07 février 2018 - Optimiser une trésorerie dans le secteur non marchand


I-Pocampe vous informe...
Rédigé par Frédéric POLLET - N°38

.

La baisse généralisée des taux d'intérêt touche aussi bien le secteur privé que le secteur associatif. En effet, la rémunération offerte sur un livret associatif n'est guère meilleure à celle d'un compte à terme. La détention de parts sociales ne semble aujourd'hui pas présenter de grandes perspectives de rendement... Sans parler des SICAV monétaires qui visent à obtenir un rendement supérieur au taux EONIA négatif (-0.34% au 2 février 2018).

Fort de ce constat, les groupements d'employeurs, associations, confédérations, centres de gestion sont tous amenés à se poser des questions sur la gestion de leur trésorerie excédentaire.

cochon

Quelles sont les solutions de placement envisageables ?
 

Deux critères fondamentaux sont à respecter lors d'un placement de trésorerie pour une entité du secteur non marchand : la sécurité et la disponibilité.

Fort de ce constat, deux solutions sont envisageables.

Tout d'abord, le contrat de capitalisation s'avère être une solution efficace. Possibilité d'avoir accès en autres aux fonds en euros (sécurité totale du capital) et disponibilité entière de la trésorerie (rachat possible à tout moment) sont les deux points forts de ce mode de détention. De plus, pour doper son rendement, l'association pourra, tout en restant dans le cadre du contrat de capitalisation, investir une partie de la trésorerie sur des unités de compte.

La deuxième solution est de recourir à un compte titres. Ce mode détention offre un large choix de supports d'investissement, notamment des supports immobiliers. Les véhicules de placement commun dans l'immobilier tels que les SCPI sont des outils performants pour investir une partie de l'excédent de trésorerie sur le long terme. Ils offrent une distribution régulière de rendement et présentent une volatilité très faible.

Le conseil I-Pocampe

Contrat de capitalisation et comptes titres sont deux outils efficaces pour gérer la trésorerie d'une entité du secteur associatif. Le contrat de capitalisation permettra de répondre aux objectifs de sécurité et de disponibilité. Les SCPI pourront venir doper le rendement sur l'excédent de trésorerie.

De plus, ces deux placements offrent un cadre fiscal privilégié pour le secteur associatif.

question fp 3

Connexion

Comment devenir membre
Authentification

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus OK