Convention I-Pocampe 2019


programme

 

8h30
Accueil 
 

JPH 2
9h00
Introduction par Jean-Paul HUNEAU

 

F. AUMONT 2
9h15 - 10h45 / Frédéric AUMONT
L’impact et les conséquences de la loi PACTE pour le chef d’entreprise. Objectifs & enjeux !

 

10h45
Pause
 

P. VIAUD 2
11h00 - 12h30 / Pascal VIAUD
Les mutations : comment amortir l’impact ?

La profession comptable est confrontée à des mutations importantes : dérèglementation (ex : loi PACTE pour le CAC), digitalisation, concurrence accrue, évolution de la relation-client, etc. Ces mutations vont impacter profondément le chiffre d’affaires traditionnel du cabinet : tenue et surveillance de comptabilité, paie, et secrétariat juridique ([1]). Dès lors, comment amortir leur impact ?

L’élargissement de l’offre de missions est une réponse crédible à cette question. En effet, l’offre va se décliner ainsi dans les prochaines années :

  1. les prestations standards, produites par les collaborateurs ;
  2. de nouveaux services en-ligne (quasi-automatisés) rendus possibles par la gestion des flux et proposés par la future marketplace du cabinet ;
  3. du conseil à valeur ajoutée et honoraires élevés, réalisé par l’EC et des cadres aux compétences affirmées.

Les études de marché menées par l’Ordre confirment l’intérêt des chefs d’entreprise pour un nombre important de missions « non traditionnelles » : ce constat ouvre de formidables perspectives pour le cabinet. Par exemple, 48% des dirigeants de TPE-PME attendent des conseils pour gérer leur patrimoine ([2]).

Cependant, peu de cabinets disposent des compétences internes nécessaires à la réalisation de la plupart de ces missions. Inversement, peuvent-ils les ignorer ? Ce serait une posture bien risquée, pour au moins 2 raisons :

  1. comment les cabinets peuvent-ils compenser la diminution de leur chiffre d’affaires induite par la réduction voire la disparition de certaines missions traditionnelles, sinon par la vente de services en-ligne et de missions complémentaires ?
  2. l’insatisfaction d’un besoin-client crée une fragilité concurrentielle : si le cabinet n’y répond pas, d’autres pourraient le faire !

C’est pourquoi un partenariat interprofessionnelapporte une réponse pertinente : reposant sur une synergie de moyens, adossé à une convention claire, générant une relation gagnant-gagnant, un tel partenariat offre au cabinet la nécessaire capacité de production. Il lui permet ainsi de fidéliser ses clients, générer du chiffre d’affaires, et se différencier de la concurrence.

Au travers d’études de cas et de témoignages d’experts-comptables, cette conférence exposera les facteurs-clés de réussite d’un partenariat interprofessionnel.

[1] soit 92% du CA des cabinets -50 collaborateurs (source : CSOEC)
[2] page 43 « Les marchés de la profession comptable » CSOEC Edition 2017

 

12h30 - 14h00
Déjeuner
 

F. AUMONT 2
14h00 - 15h00 / Frédéric AUMONT
Toute l’actualité patrimoniale du moment (Dutreil, Transmission, ...)

 

JPH 2
15h00 - 16h00 / Jean-Paul HUNEAU
i-pocampe et votre cabinet : un conseil en gestion de patrimoine dans votre cabinet ?

 

vous inscrire en ligne convention IPO

 

 

Sans titre-1
PRÉSENTATION

 

F. AUMONT 2

 

Frédéric AUMONT - Notaire, LYON

P. VIAUD 2

 

Pascal VIAUD - Conférencier, consultant, formateur, Pascal Viaud (DEC et MBA marketing) conseille les instances ordinales (CSOEC, CFPC, CRCC, CRO, IRF) et les cabinets dans les domaines du marketing et de la vente. Il est l’auteur de nombreux guides et ouvrages professionnels, dont certains édités par le CSOEC.

JPH 2

 

Jean-Paul HUNEAU - Président FINANCIERE CONSEIL
TÉLÉCHARGEZ LE PROGRAMME  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus OK